English

VENÉZUELA : Plus de richesse à partager, plus de morts à enterrer

Au Venezuela, une nouvelle constitution a été mise en place par le gouvernement Chavez en 1999 dans lequel la République bolivarienne prend des engagements envers la protection des droits de l’homme et la préservation de la culture. Les droits des populations indigènes, la protection de l’environnement et les droits des enfants y sont inscrits. La nouvelle constitution du Venézuela garantit aux femmes la citoyenneté à part entière et prévoit des mesures pour éviter la discrimination, les abus sexuels et la violence conjugale. La Commission européenne a admis qu’elle est l’unique constitution en Amérique latine qui reconnaisse les travaux ménagers comme une activité économiquement productive.

Malgré les réalisations et les prétentions du gouvernement Chavez, il reste des zones sombres dans l’application équitable de la constitution. Human Rights Watch a révélé que la Cour suprême du Venézuela avait refusé de reconnaître plusieurs jugements de la Cour interaméricaine des droits de l'homme ayant trait à la protection des droits fondamentaux des Vénézuéliens. Cette ONG a aussi déploré l'absence d'indépendance du pouvoir judiciaire au Venezuela et l’absence de garantie de liberté d'expression particulièrement pour les défenseurs des droits de l'homme et pour ceux qui travaillent pour des médias indépendants.

Par ailleurs, la criminalité augmente davantage au Venezuela que dans tout autre pays d’Amérique latine. Le journaliste Kevin Casas-Zamora écrivait dans Le Temps qu’en 1998, l’année où le président Chavez a été élu pour la première fois, on recensait 4550 homicides. En 2011, ce nombre a fait un bond spectaculaire pour se situer à 19 336 meurtres et Caracas est devenu la ville la plus dangereuse au monde. Ce constat est dramatique et prend toute sa mesure quand on le compare à d’autres régions du monde. En effet, le nombre d’homicide au Vénézuéla dépasse le nombre total d’homicides commis aux États-Unis et dans l’UE. En Amérique latine comme ailleurs, on explique la criminalité par les inégalités sociales. Pourtant depuis quelques années, les inégalités de revenus ont diminué de manière spectaculaire au Venezuela. Le Venézuela a également fait des progrès en matière de développement humain: selon l’ONU, l’indice de développement humain du pays a progressé de 1% par an au cours de la décennie précédente.

Frederic Boisrond, MBA

NOS COORDONEES
Notre adresse
104, Rue Gentilly
Laval (QC) H7K 2M1
Téléphone
514-995-3854
Email
info@feedbacktivite.com
PUBLICATIONS
Nos publications et articles
Cliquez ici pour
y acceder.
Copyright © 2012 Feedbacktivite
Tous droits réservés
Conception web Delisoft